Communiqué de presse

, par udfo24

Le Bureau de l’Union Départementale Force Ouvrière condamne le Pacte de Responsabilité du Gouvernement, basé sur des réductions des dépenses publiques et sociales, des exonérations de cotisations sans contreparties réelles sur l’emploi et les salaires et rappelle son opposition à lier le financement de la Protection sociale à la notion de compétitivité des entreprises

Il s’oppose également à l’augmentation du pouvoir d’achat financé par la baisse des cotisations payées par les salariés dans le cadre d’un pacte de solidarité.

Constatant l’échec des politiques économiques menées ces dernières années, l’Union Départementale appelle à une autre politique basée sur la consommation et l’investissement.

L’augmentation du pouvoir d’achat, des salaires et pensions est la revendication majeure immédiate pour tous les travailleurs.

L’Union Départementale demande l’abrogation de la loi du 14 juin 2013 qui a amené plus de flexibilité immédiate pour tous les salariés ainsi que la remise en cause de leurs droits.

L’Union Départementale demande l’abrogation de la contre-réforme des retraites du 20 janvier 2014.

L’Union Départementale réaffirme son opposition à toute politique d’austérité ou de rigueur, directement issue du Traité de Stabilité, de Coordination et de Gouvernance (TSCG).

L’Union Départementale, attachée à la Sécurité sociale fondée sur la cotisation sociale, conférant un droit aux travailleurs, tient aujourd’hui plus que jamais à rappeler un principe fondateur :

"chacun cotise selon ses moyens et chacun reçoit selon ses besoins".


C’est sur ces revendications que les travailleurs se retrouveront le 1er Mai.

LE SECRÉTAIRE GÉNÉRAL

PIERRE COURREGES-CLERCQ