FO COM appelle à la grève le 29 mars 2011

, par udfo24

On n’en peut plus de la productivité !
Depuis des mois les postières et postiers, n’en peuvent plus de l’augmentation de la productivité, de l’aggravation de leurs conditions de travail, de la dégradation de leur santé, au seul motif économique de la réduction des coûts et des moyens. Autant de méfaits que le syndicat de la médecine de prévention a dénoncé l’an dernier !

On n’en peut plus des projets qui détruisent nos emplois et notre santé !
Aucun service, aucun métier n’échappe à la politique économique de rentabilité des activités...
- Sécabilité à la distribution, polyvalence au tri,
- ESC et projet MVNO à l’Enseigne
- PSC aux Services financiers
- Sous-traitance et externalisation au Colis
- Projet GAPP à la filière RH...
- Pression managériale sur les commerciaux.

On n’en veut plus des organisations de travail qui aggravent la pénibilité, génèrent le stress et conduisent à la souffrance au travail dans les différents métiers...
Depuis des semaines, FO travaille à la construction d’un mouvement d’ampleur nationale sur des mots d’ordre et des revendications claires, lisibles et précises :
1. Arrêt de la sécabilité ;
2. Arrêt des réorganisations ;
3. Arrêts des suppressions d’emplois ;
4. Arrêt de la déshumanisation des organisations de travail ;
5. Prise en compte de la pénibilité des activités.

C’est à partir de ces revendications claires, communes à tous les métiers que FO veut poursuivre et construire avec le personnel ce grand mouvement national, par la grève du 29 mars 2011. Nous avons proposé à l’intersyndicale ces revendications des postiers, elles n’ont pas été retenues, notamment sur l’arrêt de la sécabilité au Courrier. Pour nous, un appel commun doit intégrer ces revendications claires et précises !
Déjà en Eure et Loir, en Savoie et ailleurs, avec FO et en intersyndicale, des facteurs se sont réunis en AG, ont proposé une grève franche nationale contre les réorganisations, les suppressions d’emplois... la sécabilité et pour l’embauche en fonction des besoins !


Contre les réorganisations incessantes, les suppressions d’emplois,
la sécabilité et la souffrance au travail un seul mot d’ordre :
Toutes et tous en grève massivement le 29 mars 2011.
Lire l’article de presse de l’Echo Dordogne ->