Le temps des récoltes

, par udfo24

Après le temps des réformes vient le temps des récoltes
et dans le panier un constat s’impose....
questions fruits certains sont plus gâtés que d’autres !!!!

Dans le secteur de la finance, le CAC 40 n’a jamais été aussi haut depuis la crise de 2008 et les dividendes distribués reviennent à hauteur de ceux de 2007. Cela signifie que les effets de la crise sont effacés pour ces entreprises.

- Côté emploi, après 30 ans de politique d’exonérations de cotisations patronales, les mois se suivent enchaînant ces dernières années records de chômage notamment chez les jeunes et les plus âgés. Pour mémoire le taux de chômage est passé de 3% en 1975 à 7.7% en 2007 et 10% fin 2014. C’est bien la preuve de l’inefficacité des politiques menées par les gouvernements successifs, en matière d’emploi.
- Socialement, après une loi dite de sécurisation de l’emploi qui a précarisé le travail et facilité les licenciements, une réforme qui a fait reculer le moment du départ en retraite, une loi « Macron » qui banalise le travail du dimanche, musèle les conseils de prud’hommes et flexibilise encore plus les procédures de licenciement économique, une loi « Rebsamen » qui affaiblit le rôle des Institutions Représentatives du Personnel et entend contourner les organisations syndicales pour négocier des accords dans les entreprises, les salariés affichent une récolte bien maigre : des négociations salariales dans les branches et entreprises proches de zéro... des reculs en termes de pouvoir d’achat et protection sociale...

La nature ayant horreur du vide quand un panier se vide un autre se remplit.

- Côté patronal, après les lois régressives déjà citées, après les politiques d’aides publiques sans contreparties, d’exonérations supplémentaires consenties, le gouvernement très à l’écoute met en place une commission "Combrexelle" de réflexion sur la réforme du contrat de travail et sur le rôle de la négociation collective.

En Europe des voix s’élèvent pour lutter contre ces politiques imposées menant à l’austérité et, après la Grèce et l’Espagne dans la foulée de la réussite de l’appel du 9 Avril en France, c’est en Allemagne qu’on a observé dernièrement des grèves chez les cheminots et les postiers.

Dans ce contexte, avec demain une Nouvelle Organisation Territoriale qui va accroitre les inégalités déjà grandissantes entre les citoyens, l’Union Départementale FO de la Dordogne, soutient les mobilisations des enseignants contre la réforme des collèges, des personnels des secteurs de Santé, Sanitaire et Social contre le projet de loi Touraine et toute les actions syndicales visant à faire reculer austérité et précarisation.

Réformer c’est modifier pour améliorer et non accompagner des projets de régression.

L’histoire l’a toujours montré : seul le combat syndical fait avancer
les droits collectifs et individuels des salariés.