Manifestation du 12 octobre 2010

, par udfo24

Lire les tracts :
Tract commun
Tract FO

Selon les prévisions, le déficit de la retraite du régime général –CNAVTS– serait de 10 milliards d’euros en 2010 et devrait atteindre 14,5 milliards d’euros en 2013, toutes choses égales par ailleurs...

Pour Force Ouvrière, des solutions immédiates de financement retraite existent, en voici quelques-unes :

- 1% d’augmentation des salaires, c’est 0,65 milliard d’euros de cotisations pour les retraites.
- Mettre à contribution l’intéressement et la participation (17,5 milliards d’euros en 2007), souvent distribués en lieu et place de salaires, représenterait jusqu’à 3 milliards d’euros pour les retraites.
- Les stock-options (2,2 milliards d’euros en 2007) ne sont taxées qu’à 10%, une taxe contributive pour les retraites de 6,65% rapporterait 0,15 milliard d’euros pour les retraites.
- Compenser intégralement les exonérations de cotisations de Sécurité sociale (22% de la part patronale du secteur privé en 2009 ! soit 36 milliards d’euros depuis 1991) rapporterait 1 milliard d’euros pour les retraites.
- Taxer à 5% les bénéfices des entreprises non réinvestis dans la production (100 milliards d’euros en 2008), c’est 5 milliards d’euros pour les retraites.
- Enfin, si les cotisations d’assurance-vieillesse ont effectivement doublé depuis la ventilation des cotisations par branche (1er octobre 1967), passant de 8,50% à 16,65%, force est de constater que depuis près de vingt ans (1er février 1991), le taux de cotisation n’a évolué que de 0,20 point (le 1er janvier 2006). Pour Force Ouvrière, le taux de cotisation peut et doit évoluer, et un point sous plafond c’est 4,2 milliards d’euros pour les retraites.

Le 12 octobre, ensemble dans la rue, exigeons le retrait de ce projet de loi gouvernemental !