15 juin 2010 - Grève générale interprofessionnelle

, par udfo24

LE 15 JUIN 2010 : MANIFESTONS A PARIS

Défendre les retraites aujourd’hui, c’est une question de justice, de choix de société. C’est la défense d’un système solidaire contre l’individualisme et le chacun pour soi.

A l’unanimité, les secrétaires généraux et les secrétaires de fédérations du Syndicat FORCE OUVRIERE, réunis le 30 mars 2010, ont mandaté Jean Claude Mailly pour arrêter, auprès des autres organisations syndicales, la date d’une journée de grève franche interprofessionnelle. La CGT et SUD ont répondu par la négative, et ont dans l’urgence organisé avec l’appui des autres organisations une contre manifestation fixée au 25 mai 2010.

Il est désormais clair que ces organisations accompagnatrices de la réforme gouvernementale, qui ont refusé la grève générale depuis mars 2009, veulent diviser les travailleurs en les faisant douter de l’utilité d’une réaction populaire et forte.

FO ne peut laisser voter une réforme des retraites contraire aux intérêts des salariés du public comme du privé sans appeler à la mobilisation. La lutte est engagée !!!

Le 4 Mai, Jean Claude Mailly a déclaré : « ….l’avant projet de loi du gouvernement devrait être connu vers la mi-juin, la CE de Force Ouvrière décide d’appeler le 15 Juin à une journée de grève interprofessionnelle avec manifestation à Paris ».

Nous devons, camarades du département, actifs, retraités, demandeurs d’emplois, participer et tout mettre en œuvre pour la réussite de cette journée d’action.

Le 15 Juin 2010, nous devrons être tous présents dans la grande manifestation parisienne. Nous démontrerons ainsi, notre détermination et notre engagement syndical.

Nous devons par notre conviction faire reculer le gouvernement. Il nous appartient de préserver le régime de retraite par répartition pour garantir aux générations actuelles et aux jeunes générations une vraie retraite.

Au nom de quoi, parce qu’on vit plus longtemps, faudrait-il travailler plus longtemps ?

Force Ouvrière considère que le problème des retraites doit être réglé par une réforme du financement, en modifiant le modèle économique à l’origine de la crise économique actuelle.

Le Secrétaire Général - Jacques Pauliat